[Critique] Wii U – Kirby and the rainbow curse

Originalement publié sur www.geeksandcom.com le 5 mars 2015

Test de Kirby and the rainbow curse sur Wii U

Kirby est de retour dans une nouvelle aventure, et ce, pour la toute première fois sur la Nintendo Wii U. Dans ce nouveau jeu, nous incarnons la petite boule rose dans un univers totalement en pâte à modeler impressionnant et d’une beauté incomparable. Mais il ne faut pas toujours se fier aux apparences…

Fiche technique 

  • Date de sortie : 20 février 2015 en Amérique du Nord / toujours pas daté en Europe
  • Style : Action/Aventure
  • Classement ESRB / PEGI : E/3
  • Développeur : Hal Laboratory Inc.
  • Éditeur : Nintendo
  • Évalué sur: Nintendo Wii U

Kirby se promène tout bonnement dans à ce qui semble être le royaume de Dreamland. Pendant la pourchasse d’une pomme qui roule dans le paysage, celui-ci tombe nez à nez avec Waddle. Quelque instant après, un trou apparaît dans le ciel et aspire toutes couleurs et vies du royaume. Solidifiés comme de la pierre, Kirby et Waddle se font délivrer par un pinceau magique du nom d’Éline qui les recolore et leur redonnent toute vitalité. Une paire de mains essaie d’attraper le pinceau magique tout juste avant de s’échapper par le trou dans le ciel. Éline dessine une corde aux couleurs de l’arc-en-ciel afin que Kirby et Waddle la suivent pour se retrouver dans un autre monde…

Kirby rencontre sa nouvelle amie

Dans l’introduction, aucun texte n’est lisible et aucune parole n’est audible. La courte introduction ne présente donc pas Éline directement et il faudra le découvrir au courant du jeu. Malgré ce manque de détail, cette courte cinématique nous permet d’admirer sur notre téléviseur la beauté incomparable qu’est cet univers tout droit sorti de pots de pâtes à modeler. Une fois l’introduction terminée, il faut malheureusement passer obligatoirement au Gamepad pour toute la partie…

Un décor magnifique qui nous laisse sur notre faim.

Ce décor magnifiquement pensé et réalisé exploite complètement la Wii U. Par contre, ce type de graphisme n’apporte aucune jouabilité du genre. En effet, je m’attendais personnellement à un style de jouabilité ou l’on changerait de forme régulièrement en raison de la pâte à modeler. Cela aurait bien concordé avec Kirby qui se transforme selon le pouvoir de l’ennemi avalé. Je m’imaginais bien en train de toucher le Gamepad pour modeler Kirby à ma guise.

Ce n’est pas le cas et j’en fus rapidement déçu. Le jeu se manipule comme dans Kirby : Canvas Curse initalement sorti sur Nintendo DS en 2005. Kirby est en boule durant tout le jeu et nous devons le diriger en dessinant des lignes sur l’écran tactile. Voilà pourquoi l’utilisation du Gamepad est obligatoire. Il est impossible de regarder le téléviseur tout en dessinant des lignes sans regarder le Gamepad. Ce que je trouve dommage est que puisque le Gamepad perd beaucoup de résolution à diffuser le jeu, le résultat du graphisme n’est pas aussi peaufiné que sur la télévision. Je trouve donc que l’effort mis sur cet aspect du jeu est totalement gaspillé et inutile…

Un effet de pâte-à-modeler à couper le souffle!

Une jouabilité limitée et frustrante.

Tel que mentionné plus haut, la jouabilité se limite à dessiner des lignes afin de diriger Kirby. Le tout peut paraître simple, mais est en réalité très compliqué et frustrant. Kirby est continuellement en,train de vouloir avancer tout seul. Il faut donc l’empêcher parfois de tomber dans des trous en dessinant une ligne.

Pour dessiner des lignes, il faut garder l’oeil continuellement ouvert sur la jauge en haut de l’écran puisque nous sommes limités quant à la longueur de ligne que l’on peut dessiner. La jauge se remplit par elle-même, mais prend assez de temps avant d’être complète à nouveau. Il y aura parfois des bulles de peintures disponibles dans les niveaux qui rempliront la jauge d’un coup, mais elles sont toujours nombreuses lorsque l’on en a pas réellement besoin et rares dans le cas inverse…

Il faut avoir la jauge à l'oeil ou trouver une bulle de peinture au plus vite

Une certaine attaque est obligatoire et pour être faite, on doit obtenir 100 étoiles que l’on amasse parfois à fort risque dans chaque niveau. Une fois obtenu, les 100 étoiles nous donnent une attaque « ruée » qui brisera blocs de métal et boss de fin de monde. Pour déclencher cette attaque, il faut toucher Kirby quelques secondes sur le Gamepad. Encore faut-il être capable de le toucher quelques secondes puisque ce dernier est toujours en mouvement. Par ce fait, il est plutôt commun de dessiner des lignes au lieu de véritablement toucher Kirby…

La ruée fait grossir Kirby qui peut désormais briser les blocs de métal

Le seul type de jouabilité que j’ai aimé est lorsque l’on doit mettre Kirby dans une grue et diriger ce dernier en reliant différents câblages ensemble en dessinant des lignes entre eux. J’ai été content de voir que plusieurs tableaux profitent de cette situation. Hélas, on se rend toutefois compte assez facilement que la répétition est de vigueur. Que ce soit dans le style de jouabilité ou de monstres. Les boss de fin de monde, déjà peu nombreux, se répètent en n’ayant qu’une difficulté un peu plus élevée à chaque fois…

Côté musique, les mélodies sont enfantines, mais l’ont toujours été dans cette franchise. Celles-ci restent entrainantes et captivantes. J’aimerais posséder la bande sonore du jeu et la jouer en boucle. Un parfait remède contre les idées noires!

Un prix inférieur à la norme qui attire…

Un des points positifs du jeu est sans nul doute son prix. Abordable, du moins, à comparer le prix d’un jeu neuf sur Xbox One ou PlayStation 4, il n’en reste pas moins que cela revient cher pour sa longévité. Avec seulement une vingtaine de niveaux, j’ai fini le jeu en un peu moins de 5h. Cela peut clairement prendre beaucoup plus de temps à chercher tous les coffres, toutes les pages d’un journal secret, tous les morceaux de musiques, et obtenir le plus d’étoiles possible afin d’obtenir des médailles. Encore plus si vous voulez relever tous les défis disponibles. Mais personnellement, je n’ai tellement pas eu de plaisir dans certains niveaux que je ne suis pas prêt à les recommencer avant longtemps….

L'Amiibo du roi Dadidou donne 2 barres d'endurance supplémentaires

Des Amiibo pratiques, mais encore mal utilisées.

Kirby and the Rainbow Curse est compatible avec les Amiibo de Kirby, le roi Dadidou (King Dedede) et Meta Knight. Kirby déclenchera des ruées sans avoir à obtenir 100 étoiles. Le roi Dadidou augmentera l’endurance qui passera de 4 à 6 barres. Meta Knight augmentera la vitesse de la ruée. Malheureusement tout ceci n’est possible qu’une seule fois par niveau et par jour! Il est donc impossible d’utiliser Kirby dans différents niveaux dans la même journée. Il est au moins permis d’utiliser les trois durant la même journée, mais pour trois niveaux différents. Je trouve le tout vraiment dommage puisque déjà que les Amiibo ne servent pas à grand-chose en ce moment, cela aurait été la moindre des choses de pouvoir utiliser ceux-ci plus d’une fois par jour. De plus, nous devons les activer avant de commencer le niveau. Une fois le niveau débuté, il sera impossible de faire marche arrière.

Il est clair qu'un Amiibo doit se reposer!

Les Amiibo du roi Dadidou et Meta Knight sont particulièrement très rares depuis leur sortie sur le marché. Il est donc quelque peu frustrant de donner ce petit avantage au jeu sans avoir la possibilité de mettre la main facilement sur 2 des 3 Amiibo concernés. Malgré que la série d’Amiibo sur le marché vise le jeu Super Smash Bros sur Nintendo Wii U et Nintendo 3DS, il aurait été apprécié d’avoir une série spécialement conçue pour Kirby and the Rainbow Curse ou au moins, fournir plus d’Amiibo concernés sur le marché. Malgré qu’il soit difficile d’en produire, chose que je ne crois pas du tout, je crois fortement que Nintendo reçoit un certain profit des revendeurs qui réussissent à obtenir un nombre impressionnant d’Amiibo…

Parlant marketing, malgré que le jeu soit disponible depuis le 20 février dernier en Amérique du Nord, aucune date n’est encore annoncée pour l’Europe. Chose tout de même étrange puisque nous avons tout de même droit à la version française… Cette dernière n’a tout de même pas permis de traduire le titre.

Kirby and the Rainbow Curse, un jeu qui n’a pas été fait pour la bonne console.

Bref, malgré le bas prix et la beauté que le jeu nous présente, rien ne m’a intéressé ou accroché dans Kirby and the Rainbow Curse. Je crois que le jeu aurait pu être produit pour la Nintendo 3DS au lieu d’être sur la Nintendo Wii U. Nous avons droit à ce revers de choix de consoles depuis quelques titres déjà tel que Luigi’s Mansion 2 et The Legend of Zelda: A Link Between Worlds qui auraient pu être adaptés sur la Nintendo Wii U, mais créés sur Nintendo 3DS lorsque leurs prédécesseurs étaient sur consoles de salons… De plus, la jouabilité de Kirby and the Rainbow Curse est frustrante et exigeante. Il ne s’agit vraiment pas d’un jeu pour jeunes enfants et si c’était le public cible de Nintendo pour ce jeu, c’est raté. Il faut donc s’armer de patience, mais surtout de volonté afin de terminer le jeu.

Nintendo aime prendre des risques et ce n’est pas la première fois que l’entreprise s’essaie avec Kirby. Par contre, tous les risques ne sont pas automatiquement gagnants. J’aime la franchise de Kirby depuis le tout début. J’ai vu les changements au cours des années. Quelques titres m’ont plût plus que d’autres. Dans le cas de Kirby and the Rainbow Curse, je trouve malheureusement qu’il s’agit de l’un des pires jeux de la franchise. Je ne vous conseille pas de l’éviter, mais même à ce prix, pensez-y deux fois avant de l’acheter…

Vous pouvez voir ici la vidéo d’une partie que j’ai faite sur Twitch il y a quelques jours.

Notre enthousiasme
6/10

Les plus :

  • Des paysages en pâte-à-modeler à couper le souffle par leurs réalismes
  • Une musique captivante et entrainante

Les moins :

  • La jouabilité désastreuse
  • La courte durée de vie du jeu
  • Les Amiibo pas assez exploités
  • Les mouvements limités et répétitifs
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s