[Critique] 3DS – The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D

Originalement publié sur www.geeksandcom.com le 5 février 2015.

Test de The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D sur Nintendo 3DS : lorsque le temps joue…sur la nostalgie!

À peine annoncé que l’on s’attendait à ce qui allait suivre. Après avoir sorti The Legend of Zelda: Ocarina of Time sur la Nintendo 3DS en 2011, la demande était forte pour que la suite du jeu originalement sorti sur Nintendo 64 soit remaniée elle aussi sur la dernière console portable de Nintendo. Pourtant, cela a pris 3 ans avant que la compagnie nippone nous annonce enfin la bonne nouvelle: The Legend of Zelda: Majora’s Mask a aussi droit à sa version sur 3DS et celle-ci sera disponible dès le 13 février prochain!

The Legend of Zelda: Majora’s Mask est originellement sorti il y a maintenant quinze ans sur Nintendo 64. Pour plusieurs gamers nouvellement adultes depuis peu, ce titre est un peu trop vieux pour eux. Dans mon cas, je venais à peine d’arriver sur le marché du travail et j’étais dans mon tout premier appartement. C’est après plusieurs heures de travail au salaire minimum, à 6$ de l’heure à ce moment, que j’ai pu me payer ce jeu! Le tout premier que j’ai pu me payer par moi-même… Nostalgie!

The Legend of Zelda Majoras mask 3d - Nintendo 3DS - GameplayÀ l’époque, l’internet n’était toujours pas au même niveau qu’aujourd’hui. Les critiques sur le web étaient déjà présentes, mais pas aussi importantes que maintenant. Puisque l’internet était encore rare dans les foyers, nous devions souvent encore nous fier aux magazines papier et à la télévision. Quelle fut donc ma surprise lorsque j’ai vu les premières vidéos du jeu lors d’une diffusion de M.Net. Ce Zelda ne ressemblait aucunement à ce que l’on pouvait voir dans Ocarina of Time!!! Je fus sceptique et un peu confus. Voir un petit pantin de bois flotter dans les airs par des fleurs sur un air de musique un peu médiévale ne satisfaisait pas mes attentes.

Malgré tout, comme mentionné, je l’ai acheté et ce fut là l’un de mes meilleurs achats! Bien que vraiment différent de The Legend of Zelda: Ocarina of Time, Majora’s Mask poursuit les aventures de Link qui recherche sa très chère amie Navi qui l’a quitté à la fin de son aventure à Hyrule. En chemin, ce dernier rencontre un étrange personnage qui part avec Épona, le cheval de Link, et finit par transformer le héros du temps en Mojo! Link poursuit son chemin afin de retrouver cet énergumène. Il arrive dans la ville de Cadranbourg et rencontre un marchand de masques qui lui réclame son aide afin de récupérer un masque fraîchement volé par celui qui a transformé Link…Ce masque possèderait des pouvoirs qui pourraient provoquer une catastrophe!

Puisque le jeu est une reprise, rien ne change au niveau de l’histoire. La sortie de ce titre est clairement destinée aux nostalgiques qui ont pu connaître la version originale, mais aussi au nouveau public qui n’a pas eu la chance de découvrir ce jeu à l’époque. Je mentionnerai ici-bas les petites nouveautés tout en mesurant l’impact sur la jouabilité de The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3DS.

Fiche technique 

  • Date de sortie : 13 février 2015 en Europe et au Canada
  • Style : Action/Aventure
  • Classement ESRB / PEGI : 10+/PEGI 12
  • Développeur : Greezo
  • Éditeur : Nintendo
  • Langue d’exploitation : Anglais et français
  • Évalué sur Nintendo 3DS XL et pad circulaire analogique XL en français
  • Jeux prêté par Nintendo Canada
  • Prix lors du test : 44,99 € (37,99 euros sur Amazon France) / 44,99 $ (44,99 dollars sur Amazon Canada)

The Legend of Zelda Majoras mask 3d - Nintendo 3DS - Gameplay 1Un graphisme épuré à la hauteur de la performance de la Nintendo 3DS

Dès les premières images sur la console, le jeu saisit par sa beauté actuelle. C’est qu’à l’époque, la Nintendo 64 offrait des graphismes encore très pixelisés avec un effet brouillard pour plusieurs jeux. La version 3DS fut retouchée en totalité et laisse parfois place à de sublimes couleurs surtout lors des couchers de soleil. Malgré que le jeu garde un aspect encore pixelisé, ce dernier reste très détaillé à un point où l’on peut facilement lire les affiches sur les murs dans la ville de Cadranbourg entre autres.

La musique quant à elle n’a pas réellement changé. Pourtant, lorsque l’on entre dans une boutique, la musique d’ambiance a un son particulier comme si cette dernière sortait d’une vieille radio ou de haut-parleurs. Ce genre d’effet sonore est utilisé à diverses occasions et rend la musique parfaitement audible et reconnaissable.

L’effet 3D n’amène encore une fois pas trop d’immersion dans la jouabilité. N’ayant pas eu la chance de l’essayer sur la New Nintendo 3DS, je n’ai donc pas pu essayer de jouer avec le mode 3D activé sur une longue durée. Par contre, avec l’utilisation du pad circulaire analogique qui permet de faire tourner la caméra sur 360 degrés, l’effet 3D est beaucoup plus présent puisque l’on peut amener la caméra très près de Link ce qui donne un effet de profondeur encore plus accentué. De ce fait, j’ai clairement hâte de mettre la main sur la Nouvelle Nintendo 3DS afin de profiter de l’effet 3D sans me forcer à ne pas trop bouger!

Circle Pad Pro - Nintendo 3DSLe pad circulaire analogique ou le nouveau stick analogique de la Nouvelle Nintendo 3DS à l’honneur

Une nouveauté tout de même majeure dans The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3DS est de pouvoir utiliser le pad circulaire analogique (vendu séparément de la console) ou le nouveau stick analogique de la New Nintendo 3DS qui permettent d’utiliser la caméra à 360 degrés. Malheureusement, si vous ne possédez pas le pad circulaire analogique ou la New Nintendo 3DS, la caméra à 360 degrés ne sera pas envisageable. Puisque qu’aucun pad circulaire analogique n’a été créé pour la Nintendo 2DS, bien que jouable, The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D ne pourra pas utiliser cette option sur cette console.

Initialement, sur la Nintendo 64, le seul moyen de contrôler la caméra dans les deux titres de la série Zelda était d’appuyer sur le bouton « Z » qui ne faisait que ramener la caméra derrière Link. Dans Ocarina of Time 3D, l’option restait la même, mais en appuyant sur le « L » ou sur l’icône de l’oeil. Dans Majora 3DS, le « L » reste toujours valide, l’icône de l’oeil a disparu, et la caméra se change avec le pad ou le stick. Le pad circulaire analogique possède les boutons « ZL » et « ZR » tout comme la Nouvelle Nintendo 3DS. Ces derniers ne sont pas exploités dans Majora 3DS et ne font que copier les mouvements initialement programmés pour le « L » et le « R ». J’aurais aimé que toutes les nouvelles fonctions de la dernière console de Nintendo soient exploitées pour ce jeu et non pas seulement la caméra 3D améliorée et le stick analogique…

The Legend of Zelda Majoras mask 3d - New Nintendo 3DSL’expérience de jeu est grandement améliorée grâce à cette option de caméra. Le fait de pouvoir tourner la caméra à 360 degrés aide fortement lorsque Link est dans des coins que la caméra régulière gère difficilement. Étant tout de même habitué d’utiliser le « L » lors de mes parties dans Ocarina of Time 3DS, je n’ai pas réellement utilisé le pad circulaire analogique. Pourtant, lors d’une prise de vue fâcheuse qui ne me permettait pas de voir aisément les ennemis, cela m’a grandement aidé. J’ai bien hâte d’essayer la New Nintendo 3DS afin de savoir si la position du stick analogique est plus agréable que sa grande soeur qui est bien plus loin des boutons principaux…

Un seul hic qui m’a un peu agacé avec le pad circulaire analogique est que peu importe si on commence une partie ou si on sort du mode veille en levant l’écran, le jeu demande automatiquement d’approuver l’utilisation de ce périphérique. Hélas, je ne peux pas confirmer pour le moment si cette petite gêne est aussi présente sur la New Nintendo 3DS. Le pad circulaire analogique peut être difficile à trouver en magasin. Il faut alors l’acheter sur Internet. Cela peut freiner l’ardeur de certains, mais il ne reste que c’est une option très intéressante pour ceux qui veulent profiter de cette option pour jouer à The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3DS sans devoir acheter la New Nintendo 3DS. Il existe une version standard et une version XL, mais aucune version n’est disponible pour la Nintendo 2DS.

Quelques petits changements agréables, d’autres moins avec ce The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D

Plusieurs changements ont eu lieu dans cette nouvelle édition du jeu. Bien sûr, ceux qui n’ont jamais joué à la version originale du Nintendo 64 ne remarqueront jamais ces derniers. L’un des plus faciles et des plus évidents que les nostalgiques remarqueront est la position du hibou et de la banque de la ville de Cadranbourg. Dès que j’ai remarqué le tout, j’ai eu une petite hésitation. Je me suis questionné sur les autres types de changements amenés. Finalement, il n’y en a tellement peu qu’ils sont parfois à peine perceptibles. À moins bien sûr d’avoir joué au jeu original tout dernièrement et de porter finement attention!

The Legend of Zelda Majoras mask 3d - Nintendo 3DS - Gameplay 2Certains changements résident aussi dans la jouabilité de Link. Sans rien vous cacher, ce dernier peut se transformer en Mojo, en Goron et en Zora en portant différents masques. Ces derniers possèdent chacun des mouvements leur étant propres. La jouabilité de ces derniers diffère légèrement de la version Nintendo 64. Lors de ma partie sur 3DS, j’ai eu beaucoup de difficulté à m’adapter aux mouvements du Zora sous l’eau. Puisque ce dernier flotte parfois en plein milieu de la mer, j’ai eu beaucoup de difficulté à attaquer ou me défendre des poissons qui m’attaquaient. Les boutons finissaient toujours par me faire descendre au fond de l’eau et puisque cette action est plutôt lente, j’avais amplement le temps de me faire attaquer. Pour le Goron, j’ai eu la forte manie de frapper dans le vide lorsque je voulais me mettre en boule… Je n’ai donc pas trouvé la  jouabilité de ces derniers très fluide ni naturelle. J’ai tout de même aimé le fait d’avoir une précision de visée lorsque le Mojo attaque.

L’écran du bas sert à afficher la carte et plusieurs items d’un coup comme l’a fait le titre précédent The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D. Le bonheur est que nous pouvons agrandir la carte d’un simple touché du doigt. Il est donc plus facile d’identifier la position exacte d’une porte, d’un coffre ou toute autre chose apparaissant sur la carte. Malheureusement, cette option n’est pas présente dans The Legend of Zelda: Ocarina of Time 3D.

Le carnet des Bombers, qui sert à enregistrer un suivi de plusieurs quêtes secondaires, est obtenu automatiquement dans l’histoire au lieu de l’obtenir par la réalisation de quêtes secondaires telle qu’à l’origine. Le carnet est accessible en touchant le bouton « Start » et « Select », mais j’aurais mieux aimé qu’il soit accessible par l’écran du bas.

Dans The Legend of Zelda: Majora’s Mask, le principal défi est la gestion du temps. Tout doit se faire en 3 jours. De ce fait, l’option de manipuler le temps avec l’ocarina influence constamment la jouabilité. Dans la version 64, il est possible d’avancer le temps par tranche de douze heures. Dans la version 3DS, nous pouvons manipuler ce dernier par heure! Il est donc maintenant inutile d’attendre plusieurs minutes pour entrer dans une boutique ou attendre un événement précis. Je regrette beaucoup que le contraire ne puisse se faire. Il est impossible de reculer le temps de 4 heures. Le retour au premier jour est automatique. Je trouve le tout un peu ridicule et dommage…

The Legend of Zelda Majoras mask 3d - Nintendo 3DS - Gameplay 3Des bugs fréquents qui ne gâchent pas le jeu, mais qui fâchent forcément…

J’ai malheureusement rencontré deux bugs qui ont nui à ma partie. Le premier fut pendant la quête secondaire « Les tourments du facteur ». Je suis entré dans le bar laitier juste un peu avant que le facteur n’en sorte. Ce dernier va porter une lettre « express » à Madame Aroma qui se trouve au bar. Une fois que le facteur a remis la lettre express à Madame Aroma, celle-ci offre un flacon à Link. Pourtant dans ma partie sur 3DS, en allant parler à Madame Aroma après que le facteur sorte du bar, celle-ci me demande toujours des nouvelles de son fils. Pourtant, le facteur attend tranquillement à l’extérieur du bar et celui-ci m’offre une casquette de facteur. Puisque je connais cette quête par coeur et que je ne lit pas réellement le carnet des Bombers, peut-être qu’il y a eu une modification à la quête et que je ne m’en suis pas rendu compte. Je n’ai pas recommencé le tout pour voir si je pouvais refaire le même bug dû au temps que cela implique…

Lorsque la fin de chaque période de la journée se termine, une animation se produit pour nous indiquer combien de temps il nous reste. Cette animation n’est pas censée influencer notre position, mais il m’est arrivé à deux reprises d’apparaitre au début du niveau lorsque j’étais beaucoup plus loin quelques secondes avant. J’ai dû refaire tout le trajet et tuer à nouveau les ennemis qui ont aussi réapparu…

Affiche The Legend of Zelda Majoras mask 3d - Nintendo 3DSUn jeu riche, complexe et qui vieillit bien, malgré ses nouveaux défauts

The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D dégage pour ma part un fort sentiment de nostalgie. L’excitation d’avoir le jeu dans mes mains quinze ans plus tard a fait ressurgir de vieux et heureux souvenirs. Jouer à un jeu en français lorsque je prenais des heures à essayer de comprendre le jeu originellement en anglais est un gros souvenir bousculé que je trouve bizarre. Le temps investi pour les quêtes secondaires afin d’obtenir des quarts de coeur ou des masques…L’effroi face à Link qui semble souffrir le martyre à chaque fois qu’il se transforme… L’histoire profonde et parfois troublante de plusieurs personnages de Termina… La tête terrifiante d’une lune prête à nous écraser… Jouer à Majora’s Mask ne peut laisser les joueurs indifférents. Et c’est tant mieux!

Certains préféreront peut-être la version originale, plus ténébreuse par son aspect rétro et ses graphismes fort pixélisés. D’autres diront même qu’il ne s’agit pas d’un vrai Zelda. Il est vrai qu’à l’époque, le jeu n’a pas eu le succès d’Ocarina of Time. Incomparable. Pourtant, le jeu a réussi à gagner en notoriété au courant des années. De ce fait, plusieurs le préfèrent maintenant à Ocarina of Time.

Les nouveaux joueurs n’auront malheureusement pas tout ce mélange d’émotions lorsqu’ils joueront. Ils auront peut-être droit à la même frustration que j’ai eu lors de la gestion du temps ou de la recherche d’indices pour avancer dans une quête secondaire. Quoique cette frustration sera peut-être aussi due aux petits défauts que j’ai mentionnés plus haut…

Pour conclure, je dois juste vous suggérer une chose. Vous êtes impatients? Abstenez-vous! Sinon, The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D peut vous séduire pour de longues heures!

The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D est compatible avec la Nintendo 2DS, Nintendo 3DS et la New Nintendo 3DS. Le jeu est disponible en magasin et sur le Nintendo Eshop de la Nintendo 3DS.

Pour terminer, vous pouvez retrouver une courte vidéo de l’une de mes parties à The Legend of Zelda: Majora’s Mask 3D :

Notre enthousiasme
7,5/10

Les plus :

  • La nostalgie qu’éprouveront les joueurs de la première édition
  • Les couleurs superbes des décors
  • Un effet 3D grandement réussit avec la caméra à 360 degrés

Les moins :

  • La difficulté d’adaptation aux mouvements des personnages
  • Avancer le temps de manière précise mais ne pas pouvoir le ralentir aussi précisément
  • La caméra 360 degrés non compatible sur Nintendo 2DS ou devoir acheter un accessoire pour les 3DS pour l’utiliser
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s