[Critique] PS Vita – Tearaway

Originalement publié sur www.geeksandcom.com le 22 novembre 2013.

Test de Tearaway sur la PlayStation Vita

C’est cette semaine que sortait en magasin le jeu Tearaway sur la Playstation Vita. Media Molecule, la compagnie qui a créé la série de jeux Little Big Planet, nous présente un jeu d’une beauté surprenante et rafraichissante.

Dès le commencement, nous avons la possibilité de choisir la couleur de peau et le sexe du personnage que l’on incarnera. Le personnage est un messager qui doit nous livrer un message à nous le joueur. Pour se faire, « atoi » la messagère ou « iota » le messager font face à des obstacles monstrueux qui sont apparus soudainement et, par un hasard étrange, en même temps que le message qui doit nous être livré… L’aventure peut donc commencer!

Tearaway - PlayStation Vita - Choix du personnage - Test de Geeks and Com

Toutes les fonctionnalités de la PS Vita exploitées pour aider le messager et poursuivre l’aventure

Il est amusant de constater que le jeu met l’emphase sur nous-même dès les premières minutes. Nous sommes en quelque sorte un être suprême représenté dans le soleil et nous devons aider le messager avec nos pouvoirs afin de recevoir notre message. La caméra avant de la Playstation Vita nous filme régulièrement et nous nous voyons souvent au milieu du soleil.

Le messager n’a pas de grande utilité au commencement de Tearaway. Il lui faudra donc notre aide afin de sauter d’un endroit à l’autre en touchant le pavé tactile arrière de la PS Vita lorsque certains endroits l’indiquent avec les quatre signes de la Playstation. La jouabilité avec le pavé tactile arrière est simple et efficace, bien qu’il soit un peu trop sensible par moment. En effet, si nous laissons nos doigts trainer sur celui-ci, l’action continuera sans cesse ce qui peut occasionner parfois des mouvements non désirés.

Tearaway - PlayStation Vita - Pave Tactile - Test de Geeks and Com

Heureusement, le messager n’a pas toujours à sauter avec l’aide du pavé tactile arrière. Il apprendra cette action au courant de l’aventure. Quoique que cela prenne peut-être un peu trop de temps. Il apprendra aussi à prendre par lui-même des objets et les lancer ainsi qu’à utiliser un accordéon qui pourra aspirer et expirer les ennemis.

Nous aidons donc le petit bonhomme à plusieurs reprises pour combattre ou le protéger des ennemis. Une autre des manoeuvre à exécuter est encore une fois lié au pavé tactile arrière. À l’aide de plusieurs de nos doigts, il faut bouger des plateformes tout en avançant le messager. Il est étonnant de voir apparaître des doigts à l’écran et il est facile de se demander quelques secondes s’il s’agit des nôtres.

Tearaway - PlayStation Vita - Test de Geeks and Com (1)

Tearaway : un jeu imaginatif et créatif qui s’appuie sur une très belle qualité visuelle

Ce qui fait la beauté de Tearaway est la qualité visuelle des éléments du jeu. L’univers est tout en papier et d’un réalisme tellement réussi que l’on n’y croit pas les premières minutes. Que ce soit les arbres, les personnages, le vent, tout est en papier!

Qui dit papier dit aussi collage, décoration ou autres actions créatives. Il est donc possible de créer divers objets en papier et de les inclure sur le personnage. Il peut donc être personnalisé et changer ses yeux et/ou sa bouche selon le choix qui s’offre à nous dans Tearaway. Il faudra être certains de ces choix et les acheter moyennant des morceaux de confettis que l’on aura récolté.

Parfois il sera nécessaire de créer des objets précis afin d’avancer dans l’aventure. Petits doigts ou pas, il est facile de tracer une image afin qu’elle soit découper par la suite. Malgré un choix de couleur de papier un peu limité, votre imagination peut donner de jolies résultats. Les options pour les yeux et les bouches offertes bougeront dans le jeu, mais nos propres créations n’auront pas ce privilège amusant.

Le personnage mettra également la main sur une caméra. Cette dernière utilise les deux caméras de la Playstation Vita. Les différents personnages demandent parfois de prendre une photo de l’environnement autour de nous afin de créer des nouvelles textures.

L’imagination est réellement mise de l’avant comme ce fut le cas lors de tous les Little Big Planet. Les résultats peuvent être saisissants moindrement l’effort investi. Hélas, aucun mode création de niveaux est disponible et aucun mode en ligne est offert. Ainsi, le niveau de création se limite quelque peu à ce qui est offert dans le jeu.

Tearaway - PlayStation Vita - Choix du personnage - Test de Geeks and Com (6)

En revanche, Media Molecule a trouvé un moyen ingénieux et particulièrement amusant de divertir autant les enfants que les adultes. Lorsque des personnages sans couleur sont photographiés avec la caméra, ils débloquent des maquettes en format pdf sur Tearaway.me ce qui vous permettra d’imprimer et de fabriquer vos origami. Malgré un niveau de difficulté d’assemblage parfois élevé pour certains, il est vraiment plaisant de voir ces personnages de Tearaway dans la réalité.

Tearaway - PlayStation Vita - Test de Geeks and Com (5)

Conclusion – Tearaway, le jeu indispensable sur la PlayStation Vita pour la fin de l’année ?

J’ai dévoré ce bonbon en un peu plus de 5 heures. J’ai trouvé le tout un peu court et répétitif parfois mais je crois que j’étais trop fasciné par la beauté du jeu que j’en ai perdu le sens du temps. Les missions secondaires sont nombreuses, mais non obligatoires. Les fanatiques de trophées trouveront ainsi une belle opportunité pour obtenir un platine aisément.

Puisque la Playstation 4 (voir notre test) vient tout juste de sortir, il serait fort probable de voir une adaptation de ce jeu sur celle-ci. Du moins je le souhaite réellement puisque ce jeu est tout simplement LE bijou de la Playstation Vita, et que ce dernier peut être aussi beau sur grand écran. La PS4 étant bien sûr plus puissante, un plus grand nombre d’ennemis et un système de combat plus développé serait fortement envisageable.

Il est clair que le jeu ne peut pas plaire à tous en raison de son côté enfantin et de ses couleurs vives. En revanche, les joueurs aimant les jeux de type « indies » y verront un jeu peut-être pas aussi philosophique que « Journey » mais d’une qualité visuelle équivalente.

Je vous laisse avec la bande-annonce du jeu avant de vous dévoiler mon niveau d’enthousiasme ainsi que les points positifs et négatifs concernant  Tearaway :

Notre enthousiasme
9,5/10

Les plus :

  • Les capacités visuelles et techniques de la Playstation Vita utilisées à capacité maximale
  • Le graphisme de style papier impeccable et incomparable à la série Paper Mario de Nintendo
  • Un prix dérisoire pour un jeu d’une qualité exemplaire (40$)

Les moins :

  • Aucun mode de création de niveaux comme dans Little Big Planet
  • Aucun mode multijoueurs
  • Un peu répétitif malgré le niveau de difficulté qui augmente de manière constante
  • Une fin quelque peu décevante, malgré qu’il sagit après tout d’un jeu de Media Molecule…
  • Quelques ralentissements lors des animations

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s